Quand doit-on consulter un parodontiste

Il y a plusieurs façons de rechercher un traitement par un parodontiste. Dans le cadre d'un examen dentaire régulier, si le dentiste généraliste ou l’hygiéniste détecte des symptômes de gingivite ou d’une maladie parodontale à progression rapide, une consultation avec un parodontiste peut être recommandée. Toutefois, une référence n'est pas nécessaire pour consulter un parodontiste.

Si vous éprouvez un de ces signes ou symptômes suivants, il est important de planifier rapidement un rendez-vous avec un parodontiste :

  • Saignement en mangeant ou en brossant — Les saignements inexpliqués lors de la consommation d’aliments ou lors d'un nettoyage quotidien sont l'un des signes les plus courants d’une infection parodontale.
     
  • Mauvaise haleine — L’halitose (mauvaise haleine) qui persiste après la mise en place d’un programme rigoureux d'hygiène buccodentaire peut être le signe d'une parodontite, d’une gingivite ou du début d'une infection des tissus gingivaux.
     
  • Dents mobiles et récessions gingivales — Des dents qui paraissent plus longues peuvent être le signe d’une récession gingivale et d’une perte osseuse dues à une maladie parodontale. Comme cette maladie progresse et attaque l’os de la mâchoire (l'ancrage qui maintient la position des dents), les dents peuvent devenir mobiles et tomber complètement.
     
  • Gangrène dans les tissus — La gangrène est difficile à diagnostiquer par soi-même, mais les dentistes généralistes et les parodontistes vérifieront sa présence dans les tissus mous, l’os alvéolaire et les ligaments parodontaux.
     
  • Conditions de santé connexes — Les maladies cardiaques, le diabète, l'ostéoporose et l'ostéopénie sont fortement corrélés avec la parodontite et les infections parodontales. L'infection bactérienne peut se propager par le sang et infecter d'autres régions du corps.