La couronne dentaire est tombée ... Que faire ?

“Voilà Docteur. Ce matin, ma couronne est tombée. Que dois-je faire?” C'est le type de question que l'on pose à votre dentiste à Paris 15ème.

La première chose à faire est de prendre rendez-vous au plus tôt chez le dentiste.
En effet, seul lui pourra déterminer la conduite à tenir en fonction des multiples cas de figure possibles.
Juste un point de vocabulaire, pour les nuls, qui va les guider dans le texte qui va suivre.
Le  “moignon”  est ce qu’il reste de la dent, après qu’elle ait été taillée et sur quoi repose la coiffe prothétique, appelée “couronne”.

PREMIER CAS: LE MOIGNON EST INTACT

Votre couronne est tombée, mais le moignon est intact (si l’on peut s’exprimer ainsi, lorsqu’on parle d’un moignon...).
C’est ce qui pouvait arriver de mieux. Très souvent, il suffira de sceller, de nouveau, la couronne et tout rentrera dans l’ordre après cela.
Deux  importantes remarques s’imposent cependant.
1) “La nature a horreur du vide”, dit le proverbe. Si vous tardez à  faire replacer votre couronne, très fréquemment, la dent antagoniste et le moignon vont imperceptiblement se rapprocher. Les dents de part et d’autre de la couronne peuvent aussi glisser insensiblement dans l’espace déserté par la couronne.
Petits déplacements, mais grandes conséquences: la couronne ne pourra plus retrouver sa position initiale. Elle vous semblera “haute” si le moignon ou la dent antagoniste ont migré l’une vers l’autre. Elle ne pourra plus être correctement insérée si les dents adjacentes ont “ dérapé” vers le moignon.
Dans certains cas, des retouches de la couronne ou du moignon sont encore possibles.
Dans d’autres, la couronne doit être remplacée et vous vous en voudrez terriblement d’avoir laissé pendant trois semaines votre couronne dans un petit sachet  en plastique au fond de votre table de nuit.

2) S’il s’agit d’une récidive et que votre couronne n’en est plus à sa première fugue, c’est plus ennuyeux, car le meilleur des ciments de scellement ne peut résister aux impressionnantes  forces de mastication  développées entre les arcades dentaires.
Souvent, il faudra réaliser une nouvelle couronne, dont les parois seront beaucoup plus rétentives, c’est-à-dire provoqueront une plus grande friction entre le moignon et la couronne, et l’empêcheront ainsi de vous fausser compagnie.