Critères de choix parmi les différentes reconstructions prothétiques proposées après des extractions multiples

Nous avons passé en revue les différentes possibilités de restaurations prothétiques après des extractions multiples.
Se pose maintenant l’inévitable question: que choisir? Nous allons parler à présent des critères qui ne manqueront pas d’influer sur votre décision finale.
 
L’état et le nombre de vos dents restantes
Dans notre exemple, nous avions parlé de neuf extractions. Cependant, le nombre qui nous intéresse n’est pas celui des dents ôtées mais bien celui des dents restantes. Selon qu’il reste quatre, sept ou dix  dents sur une mâchoire supérieure, la restauration différera du tout au tout.
 
Si c’est au bénéfice du doute ou pour vous éviter le traumatisme d’une édentation trop rapide que votre dentiste n’a pas procédé à l’extraction de certaines  dents, cela signifie que celles-ci ne pourront malheureusement pas demeurer longtemps en bouche. Mieux vaut alors éviter les restaurations fixes et onéreuses et se contenter de prothèses amovibles.
 
Si en revanche, malgré les extractions, vous disposez de sept ou huit dents intactes bien réparties sur une arcade dentaire, ce serait vraiment dommage de vous priver de restaurations fixes.
 
La répartition des dents restantes sur l’arcade 
Mieux les dents sont réparties sur l’arcade, meilleure sera la stabilité de la reconstruction. Si vos dents restantes se situent toutes du côté droit de votre bouche, aucun bridge  ne pourra être construit à gauche, puisqu’il n’y existe pas de pilier. Il faudra alors envisager une prothèse amovible, qu’il sera difficile d’équilibrer du fait d’appuis différents à droite( dents naturelles) et à gauche (muqueuse gingivale). Les implants pourront être dans ce cas une excellente solution.
 
En règle générale, à chaque fois qu’il ne reste plus de molaire dans l’un des quatre quadrants de la bouche, les bridges sont impossibles et la restauration fixée  passe forcément par l’implant.